Breaking News

Après le tsunami .. Les Indonésiens recherchent leurs enfants disparus

Après le tsunami .. Les Indonésiens recherchent leurs enfants disparus
Après le tsunami .. Les Indonésiens recherchent leurs enfants disparus

Plus d'une semaine après le séisme en Indonésie, suivi du tsunami, les gens recherchent encore leurs enfants disparus dans les hôpitaux et les centres de santé.

Les familles des personnes disparues se rendent dans les centres gouvernementaux et dans les centres d'accueil pour enfants créés par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) pour demander à être informés de la disparition de leurs proches.

"Je suis venue ici pour ma fille de 15 ans, Rahma Watti. Le jour du tremblement de terre, elle était vendeuse de rue et, une semaine plus tard, je ne pouvais plus y aller", a déclaré Hasna Watti, 37 ans, devant un centre de l'UNICEF au parc du ministère des Affaires sociales. Des nouvelles à leur sujet. "

"Mon fils vit dans la région des Palaos touchée par le séisme et nous vivons à Maxara. Depuis le séisme, nous n'avons aucune nouvelle de lui", a déclaré Jomiyati, 45 ans, qui a perdu son fils, un étudiant de 19 ans.

Elle a souligné que son mari et son deuxième fils n'avaient pas quitté un centre médical, un hôpital ou un refuge, mais avaient recherché leur fils sans résultat.


Akbar Halim, responsable de l'UNICEF, a confirmé être en contact avec tous les services de sécurité et médicaux de la région, soulignant l'ouverture d'un centre pour enfants disparus.

L’agence nationale indonésienne chargée des catastrophes a déclaré dimanche que le nombre de victimes du séisme et du tsunami sur l’île de Sulayesi s’élevait à 1 763.

L'agence a déclaré craindre la perte de plus de 5 000 personnes à la suite du tremblement de terre qui a provoqué de fortes vagues fin septembre.

Un porte-parole de l'agence Sotobu Boro Nugroho a déclaré lors d'une conférence de presse à Jakarta que le nombre de victimes de la catastrophe s'élevait à 1 763 personnes.

Il a ajouté que les autorités essayaient toujours de documenter le nombre de personnes disparues dans plusieurs villages détruits par le tremblement de terre, le tsunami et les glissements de terrain qui ont suivi.


Le 28 septembre, le tsunami a touché les villes de Palu et de Dongala, dans l’île de Sulawesi, à une altitude de 6 mètres, à la suite d’un violent tremblement de terre d’une magnitude de 7,5 degrés.

Le dernier bilan des victimes du séisme était de 1 648 morts et 2 000 et 549 blessés.

L’Indonésie est située sur le "Ring of Fire", un arc de lignes de faille tournant autour du bassin du Pacifique, exposé à de fréquents tremblements de terre et éruptions volcaniques.

Aucun commentaire