Breaking News

Royal Handing améliore le nombre de transactions au Maroc et sur le continent africain

Royal Handing améliore le nombre de transactions au Maroc et sur le continent africain
Al Mada

Le groupe a réussi à atteindre un chiffre d'affaires de 15,98 milliards d'AED au cours du premier semestre de cette année, ont déclaré des responsables du Royal Investment Group, qui possède d'importants portefeuilles d'investissement au Maroc et en Afrique dans les secteurs de l'alimentation, des mines et des industries lourdes.

Les bénéfices d’Al Mada (anciennement National Investment Company), qui détient des investissements dans plus de 600 millions d’euros dans 24 pays autres que le Maroc, se sont élevés à plus de 2,11 milliards de AED entre janvier et juin de cette année.

Le Fonds d'investissement transafricain (MTF) a réussi à générer une croissance du résultat opérationnel, qui est passé de 963 millions AED au premier semestre 2017 à 1 milliard AED à la même période l'an dernier.


Les responsables du groupe d’investissement ont lié l’amélioration des résultats d’exploitation à leur aptitude à contrôler les dépenses opérationnelles.

La part du groupe dans le résultat net s’élevait à environ 2,11 milliards de AED, tandis que le résultat financier du groupe était inférieur à 120 millions de AED.

En mars dernier, le conseil d’administration de National Investment Company a changé le nom du groupe en "Mada Holding", le nouveau nom adopté par le conseil au lieu de "SNI", afin de poursuivre ses activités aux niveaux national et continental.

"C’est un terme très précis qui fait appel aux concepts de portée géographique et de durabilité dans le temps, mais qui cristallise également les perspectives à long terme de ce fonds", ont déclaré des responsables de Mada Investment Group Holding à l’époque. Cette option confirme la détermination et la volonté de quitter le fonds. océan, qui exploite un impact positif durable, grâce à son engagement à la relance de l'investissement officiel sur les niveaux marocains et africains, une tendance dirigée par le principal actionnaire de référence, terme actuellement fixé, un groupe dirigé par Seger Mounir Majidi ".



« Le terme » dans les déclarations elles-mêmes responsables, que « les pieds du fonds de prendre une nouvelle identité indique un désir de suivre une nouvelle étape de croissance », soulignant que « la plupart des entreprises qui contribuent au » fonds à long terme « dans le cadre des services financiers et des assurances, des mines et des matériaux La construction, la transformation et la distribution de voitures ont fonctionné et fonctionnent encore dans plusieurs pays africains et l'internationalisation des contributions du Fonds devrait croître à un rythme soutenu dans les années à venir. "

Aucun commentaire