Breaking News

Les manifestations "Gilets jaunes" défient les arrestations dans les rues françaises


Les manifestations "Gilets jaunes" défient les arrestations dans les rues françaises

Les manifestations "Gilets jaunes" défient les arrestations dans les rues françaises

La police française a arrêté 24 personnes dans la capitale parisienne, en lien avec les nouvelles manifestations organisées par le mouvement "Yellow Jackets".

"Les personnes impliquées portaient une arme prohibée ou formaient un groupe susceptible de commettre des actes de violence", a déclaré une porte-parole de la police.

À Paris et très loin en France, les propriétaires des "jaquettes" ont à nouveau organisé des manifestations, samedi, pour la neuvième semaine consécutive.

Des images télévisées ont montré des centaines de personnes se trouvant à plusieurs endroits, notamment sur la place de la Bastille, vêtues de jaquettes et portant des banderoles portant l'inscription "Stop Police Violence" et "Macaron Go Away".

Dans la ville de Bourg, dans le centre de la France, environ 1 200 personnes se sont rassemblées avant midi, selon les responsables locaux.

Une porte-parole du gouvernement local a déclaré que toutes les manifestations étaient pacifiques, bien que la police ait initialement arrêté 17 personnes.

La police française a protesté contre le déploiement d'environ 80 000 responsables de la sécurité dans le pays, dont cinq mille à Paris seulement.

Les propriétaires de "vestes jaunes" organisent des manifestations en France depuis la mi-novembre, au cours desquelles des manifestants sont souvent impliqués dans des affrontements avec la police.

À Noël, le soutien au mouvement semblait diminuer sur le terrain, mais au début de la nouvelle année, le nombre de manifestants avait encore augmenté.

Samedi dernier, on a assisté à une recrudescence de la violence à Paris, où le nombre de manifestants s'élevait à 50 000, selon les estimations officielles.

La police française a utilisé aujourd'hui des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants du "gilet jaune" autour de l'Arc de Triomphe, sur les Champs-Élysées.

Des milliers de manifestants ont organisé une marche bruyante et maladroite dans le quartier commerçant de Gran Boulevard, au nord de Paris, près de la zone où une bruyante explosion a été provoquée par une fuite de gaz dans une boulangerie, tuant deux pompiers et un citoyen espagnol et blessant une cinquantaine de personnes.

La police a utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui avaient opté pour la violence, jeté des pierres et de la peinture sur des hommes de la sécurité, mais aucun affrontement majeur n’a eu lieu avec la police, contrairement à ces dernières semaines, ont déclaré des témoins.


Aucun commentaire